En parlant peu, Tu entends davantage.

Proverbe russe

Si vous le pouvez encore. Ralentissez un instant votre pas, faites silence et devenez un écoutant. Recueillez, si vous le pouvez encore, la parole de vos proches ou de vos amis, du voisin ou de l’inconnu qui vous aborde justement. Vous découvrirez chez eux autant de Panthéon d’hommes et de femmes aux destins toujours particuliers, souvent magnifiés par la patine du temps, mais jamais des histoires ennuyeuses.

Quantité d’hommes et de femmes ont survécu malgré les guerres, les difficultés de leurs époques, survécu aux divorces, aux dettes, aux échecs et pourtant ils ne pèsent guère … ne leur reste que l’attention de leurs proches, le sentiment qu’ils ont fait le nécessaire pour améliorer l’ordinaire et le statut social qui leur avait été légué à leur naissance. Comment pourraient-ils imaginer qu’un jour ils ou elles se sentiraient oubliés dans un coin de cheminée par manque d’attention, d’amour, de respect et de considération ? La solitude terrible, celle de l’indifférence… vous n’existez plus, pas ou presque plus… vous devenez un accessoire.

Vous êtes passé en pertes et profits, les nouvelles générations « vivent le présent » indifférentes : elles vivent leurs vies. Vous ressentez alors un sentiment que l’on croyait réserver aux enfants mal aimés, vivant au milieu d’adultes essentiellement préoccupés d’eux- mêmes, combattants oubliés dans un coin, dans une chambre ou plus  tard au fond d’un EHPAD. https://www.babelio.com/livres/Detter-LHomme-qui-perdait-les-mots/1567891

Précédent

Le temps d’aimer ne se rattrape pas.

Suivant

Playlist Saison IV « La Reine Rouge »

A propos de l'auteur

Denys

Denis Ettighoffer, est un des spécialistes français reconnus dans l’étude projective de l’impact des NTIC (Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication). Ses nombreux livres sont autant de contributions à la réflexion sur les évolutions des sociétés, des modèles économiques et organisationnels. Sa spécificité réside dans sa capacité à analyser le présent, pour en extraire les orientations économiques et sociétales stratégiques pour les décennies à venir. Le voilà lancé dans une aventure comme il les aime, être reconnu à la fois par son imagination (pas le plus dur !) mais aussi comme un bon artisan de l’écriture romancée ( et ça c’est pas gagné !)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir aussi