L’homme qui perdait les mots


Lorsque je regardais dans mon rétro personnel, il m’arrivait d’avoir quelque amertume. Je croyais quitter le statut des sans-dents, un monde de précarité, de violence peureuse, pour celui apparemment plus enviable du statut de la classe savante », celui qui vous fait passer de l’univers des croyants à celui des sachants. En réalité j’ai constaté qu’il n’était pas moins violent que celui de ma classe sociale d’origine. Simplement les mots avaient remplacé les coups. Je n’avais pas envie de me persuader que le « silence est d’or » mais que pouvais-je faire désormais, sinon attendre qu’il y ait moins de sots, tout simplement ?

Follow & Like:
Previous AVATAR (selon moi)
Next Saga "Armonie"

No Comment

Leave a reply