Je viens de finir de lire votre livre en version papier, (un peu de résistance au changement en matière de lectures). C’était passionnant. Je suis entré dedans immédiatement, puis je me suis laissé prendre par sa lecture au point d’avoir du mal à le lâcher, même pour aller manger.

Le nombre et la richesse des péripéties est impressionnant. Les personnages sont très bien campés même si vous avertissez les lecteurs qu’il s’agit d’une œuvre imaginaire, ces personnages auraient bien pu exister. Les passages de géopolitique historique dont vous faîtes une analyse très réaliste éclairent ces périodes de l’après soviétisme d’une manière assez crédible. Je dois cependant vous dire que j’ai souvent été horrifié par les descriptions des violences et des cruautés infligées à celles et ceux qui sortent des clous. Je ne pouvais m’empêcher de penser à la situation de la région de Nice où les mafias russes et celles des anciens pays de l’Est exploitent des jeunes filles, les mettant sur le trottoir le long de la Promenade des Anglais. Le maire de Nice les a refoulées plus à l’ouest juste en face du terminal 1 de l’aéroport où elles sont encore plus exposées aux risques d’agressions qu’en centre-ville. De plus il s’agit d’un endroit où souffle la brise froide des montagnes. En hivers ça doit être terrible.

Enfin la petite pianiste hyper douée ressemble à quelques uns des cas de pianistes autistes sur lesquels j’ai écrit plusieurs articles. Les scientifiques les appellent « Autistes savants » Heureusement ces pianistes n’ont pas à se soumettre à une protection d’un parrain issu de la mafia. Voici un exemple d’un pianiste autiste

Petite frustration de quitter la lecture sans en savoir plus sur la suite des événements pour Arianna : on sait qu’elle est parvenue à se hisser dans le canot, qu’elle se retrouve dans le coma suite au choc de l’étrave du canot sur sa tête, mais après ça on ne sait plus rien.

Réponse de Denys : la suite dans la Rescapée de l’île des Fous

« La Rescapée de l’île des Fous » – Après « la Pianiste de la Légion Rouge » nous retrouvons Arianna qui de nouveau va devoir faire face à différentes épreuves. Un tome 2 encore plus fort et prenant que le précédent. Arianna devenue grande est victime d’un grave accident et devient amnésique. Elle s’appelle désormais Armonie. Quel prénom magnifique pour une virtuose du piano. Nous allons suivre son parcours au travers un merveilleux voyage géopolitique. De nombreux rebondissements, des personnes qui pensaient être à l’abri et qui vont voir le passé les rattraper. Un très bon moment de lecture avec en plus du côté historique et géographique de l’Est de l’Europe la musique classique qui nous berce au fil des pages. Une lecture prenante, rythmée. Quel va être le destin de notre prodige ? Va-t-elle retrouver la mémoire ? Des personnages attachants, une plume romanesque très agréable à lire. Un style qui nous maintient en haleine jusqu’à la fin. Que nous réserve la suite ? Hâte d’en connaître le dénouement. Nathalie

 

Précédent

Qu’est-ce qu’un Livre Augmenté ?

Suivant

La ruse de Jonas

A propos de l'auteur

Denys

Denis Ettighoffer, est un des spécialistes français reconnus dans l’étude projective de l’impact des NTIC (Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication). Ses nombreux livres sont autant de contributions à la réflexion sur les évolutions des sociétés, des modèles économiques et organisationnels. Sa spécificité réside dans sa capacité à analyser le présent, pour en extraire les orientations économiques et sociétales stratégiques pour les décennies à venir. Le voilà lancé dans une aventure comme il les aime, être reconnu à la fois par son imagination (pas le plus dur !) mais aussi comme un bon artisan de l’écriture romancée ( et ça c’est pas gagné !)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir aussi