Ierapetra, Cité où se mélange touristes et hommes d’affaires russes. C’est à cette escale d’une tournée de plusieurs mois que Wally, la professeur de la jeune pianiste, qui s’est attirée la colère de Jonas Raveszac, sera expédiée par avion dans une boite de nuit de Moscou. L’aéroport d’Héraklion à un peu plus d’une heure de route d’Ierapetra. Ancienne cité romaine la ville d’Ierapetra est située sur la côte sud de la Crête, dans la baie d’Ierapetra. Elle est la quatrième ville de Crête, connue comme la ville la plus méridionale d’Europe, surnommée la mariée de la mer de Libye, à cause de sa position et étant la seule sur la côte sud de la Crète. Elle est détruite par les Arabes en 824 puis reconstruite pour servir de base aux pirates qui écume la mer de Lybie. En juillet 1798, Napoléon y séjourna en juillet 1798 lors de son expédition vers l’Égypte. Une partie d’Ierapetra est caractérisée par un agencement médiéval des rues, avec des allées étroites et de petites maisons nichées dans de minuscules jardins, créant ainsi une atmosphère de petit village. Le quartier de Pano Mera descend vers la nouvelle ville, beaucoup plus grande, avec de larges rues et des immeubles à trois ou quatre étages, qui longe une longue baie où se trouvent les principaux hôtels dont un palace fréquenté par de riches oligarques russes dont certains intéressés comme JR à investir dans le développement d’un nouveau port international.

Précédent

La Légion Rouge et la Ndrangheta

Suivant

La Saga Armonie prend son temps.

A propos de l'auteur

Denys

Denis Ettighoffer, est un des spécialistes français reconnus dans l’étude projective de l’impact des NTIC (Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication). Ses nombreux livres sont autant de contributions à la réflexion sur les évolutions des sociétés, des modèles économiques et organisationnels. Sa spécificité réside dans sa capacité à analyser le présent, pour en extraire les orientations économiques et sociétales stratégiques pour les décennies à venir. Le voilà lancé dans une aventure comme il les aime, être reconnu à la fois par son imagination (pas le plus dur !) mais aussi comme un bon artisan de l’écriture romancée ( et ça c’est pas gagné !)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir aussi